Pollutions de l’eau. L’incroyable indulgence.

Régulièrement, l’Aber Idult, l’aber Wrac’h, l’Aber Benoît, la Penfeld, l’Elorn etc. sont victimes de pollutions. Dans son édition du dimanche 29 avril 2012, le Télégramme souligne le laxisme dont font preuve les autorités à cet égard. « Contrôles insuffisants, beaucoup d’infractions, mais peu de poursuites, sanctions peu dissuasives, peu nombreuses et bénignes… ».

La police de l’environnement a bien peu de moyens au regard du nombre d’infractions et les magistrats ne sont pas formés pour étudier des dossiers compliqués. Quant à feu le ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, il n’a pas pu indiquer à Hervé Chambonnière « les composantes des 26 562 contrôles menés « dans le domaine de l’eau« ».

Non, l’environnement, ça ne commence pas à bien faire ! Notre santé, notre bien-être, notre alimentation, ainsi que le travail des agriculteurs, pêcheurs, ostréiculteurs etc. dépendent de la qualité de notre eau. Il est temps de sortir des postures et de travailler ensemble à la mise en place de pratiques meilleures pour tous.

Pour en savoir plus, l’article complet du Télégramme :

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/pollutions-de-l-eau-l-incroyable-indulgence-29-04-2012-1685753.php

 Et le numéro spécial de la revue Eau & Rivières sur l’eau et les agricultures :

http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/media/user/File/ExtraitRevuePDF/159/magERB159-specialagri.pdf.pdf